IMMUNITE NATURELLE

Aujourd’hui, nous le savons et nous le remarquons, les équilibres naturels de la planète sont perturbés. En découle la fragilisation du monde vivant et l’apparition de nouvelles maladies : végétaux, animaux et humains, tout le monde est relié, tout le monde est touché.

Dans le paysage sanitaire actuel qui risque de s’étendre dans le temps, une évidence : l’Homme doit devenir fort et résistant.

RENFORCEZ VOTRE SYSTEME IMMUNITAIRE ! La perfection de notre physiologie, Un processus biochimique de pointe, D’une performance absolue, Inégalable scientifiquement, A condition de l’entretenir!

QUELQUES BASES INCONTOURNABLES…

Tout commence dans le ventre…

L’intestin grêle, l’artisan de l’immunité à 80%, chouchoutez le ! C’est à son niveau que se passe l’assimilation des aliments de qualité que vous ingérez, c’est à son niveau que les intrus sont stoppés (bactéries, virus) et c’est de lui aussi que dépend votre équilibre nerveux ( le 2ème cerveau !).

Son copain le gros intestin ou côlon, lui, participe dans une moindre mesure à cette protection, son travail est l’élimination des déchets. Très important ! A ce stade, la fréquence et la consistance des selles sont révélatrices d’un bon fonctionnement de ce tandem intestinal et de l’ensemble du système digestif.

Limitez les sucres

Sauf les fruits ! Le sucre, sous ses aspects rassurants, fragilise émotionnellement, rend irritable, acidifie et encrasse l’organisme, déstabilise le système digestif.

Alimentation : de saison et de proximité

VITAMINES D ET C : une supplémentation pendant toute la période hivernale est vivement conseillée, suivant l’état de santé et l’âge.

OLIGO-ELEMENTS Zinc : source dans les huîtres, lentilles, viande rouge (une fois par semaine), céréales complètes, oeufs (jaune) Sélenium: 2 noix du Brésil par jour

Huiles essentielles, vos protectrices

Tea tree: quelques gouttes dans votre lotion naturelle désinfectante pour les mains.

Ravintsara : 2 gouttes en friction sous la plante des pieds .

Pin sylvestre : 2 gouttes en friction sur les surrénales le matin.

Respirez ! Aérez les pièces de vie, bougez en plein air, Bol d’Air Jacquier®, jardinez…

Activité physique : 30 minutes par jour, c’est la recommandation du syndicat des médecins du sport.

Vie sociale et familiale : ne restez pas seul, restez en lien, prenez soin de ceux que vous aimez, explorez et découvrez d’autres facettes de vous, du monde, de la vie, gardez le contact avec le réel…

Méditation, lectures, contemplation sont les bienvenues pour une vie apaisée, sereine, attentive à vous et aux autres, pleine de partage et d’amour, pour un esprit claivoyant, …

AINSI REUNISSEZ CES QUELQUES CONDITIONS POUR GARDER CONFIANCE.

Faites-vous accompagner, consultez votre médecin. Les naturopathes restent également plus que jamais à votre écoute, vous apportant des conseils complémentaires pour redonner tout le potentiel protecteur à votre système immunitaire. Vaccinés ou non, l’hygiène de vie devient incontournable en ces temps troublés, pour rester en santé, et même l’optimiser afin de compter sur vos forces en cas de maladie.

Bientôt le printemps ! Ne manquez pas votre rendez-vous santé préventive avec une cure de détoxication. L’organe à l’honneur : le FOIE

CORONAVIRUS ET BOL D’AIR JACQUIER®

Le Bol d’Air Jacquier®, qu’est-ce que c’est ?

Du nom de l’inventeur René Jacquier, en 1950, c’est un dispositif qui favorise l’oxygénation cellulaire en inhalant un extrait huileux de pin des Landes .

La démarche

René Jacquier était un biochimiste reconnu, décédé en 2010 à l’âge de 99 ans. Il était passionné par la recherche de molécules naturelles qui contribuent au maintien de la santé. S’intéressant à l’oxygène et l’importance de sa biodisponibilité dans le corps, il a découvert l’huile essentielle de térébentine (issu du pin) et son implication majeure dans l’oxygénation de nos cellules. Dans des conditions données, de température, de pression, etc…les molécules volatiles qui se dégagent de cette huile de pin ont la capacité de capter et redonner 168 fois leur poids en oxygène. Ainsi il invente le Bol d’Air, un dispositif qui recrée les conditions naturelles d’une forêt de pin des Landes (soleil, vent…) : les molécules volatiles qui s’en dégagent (alpha-pinènes), quand elles sont inhalées ont la capacité de se lier à l’hémoglobine du sang et de se transformer en molécules porteuses d’oxygène. L’oxygène est alors facilement transporté et assimilé par les milliards de cellules.

VERSUS OXYGENATEUR MEDICAL

L’oxygènateur médical apporte rapidement une grande quantité d’oxygène dans les poumons. Dès l’arrêt de l’utilisation, le taux redescend.

PAS D’APPORT D’OXYGENE MAIS BIODISPONIBILITE FAVORISEE

Avec le Bol d’Air Jacquier®, le principe est de ne pas apporter d’oxygène, l’air respiré est suffisant, mais de favoriser la pénétration de l’oxygène dans tous les tissus. L’arbre respiratoire n’est donc pas le seul concerné, l’organisme entier en bénéficie. Les alpha-pinènes activés captent et distribuent l’oxygène, dont le taux augmente progressivement et se maintient. Il n’y a aucun risque d’apport en excès.

Ce principe va donc équilibrer l’oxygène présent dans nos cellules. Celles-ci en sont souvent carencées, les modes de vie, la pollution, le stress et les maladies en sont les premières causes ; on parle d’hypoxie. Les sportifs de haut niveau présentent quant à eux souvent de l’hyperoxie. Donc en carence ou en excès, les molécules volatiles de pin inhalées à la sortie du Bol d’Air Jacquier® vont venir réguler l’oxygène présent dans chaque cellule. L’organisme est fortifié, les sportifs récupèrent plus facilement.

POUR QUI ?

L’oxygène est indispensable à la vie, c’est le premier élément qui apporte l’énergie nécessaire au fonctionnement de tous les organes, les muscles, le cerveau.

Les études de René Jacquier démontent qu’il y a hypoxie (c’est à dire manque d’oxygène dans les cellules) dès lors qu’il y a une maladie chronique diagnostiquée médicalement ou une dysfonction récurente : sommeil, fatigue, maux (de ventre, de tête, musculo-articulaires,…), stress, …

L’exposition à la pollution n’épargne personne, à différents degrés suivant nos modes et lieux de vie, et diminue l’assimilation de l’oxygène par nos cellules.

Sans oublier l’avancée en âge qui engendre un ralentissement général des fonctions physiologiques. L’hypoxie entrainant une forte augmentation des radicaux libres accélère le vieillissement et affaiblit le système immunitaire.

L’hyperoxie des sportifs de haut niveau peut également exposer à l’attaque radicalaire, à l’inflammation et à une fragilisation immunitaire.

René Jacquier a donc démontré qu’une bonne régulation de l’oxygène cellulaire favorise un bon fonctionnement du système immunitaire, entre autres.

LE BOL D’AIR JACQUIER® AUJOURD’HUI

En ces temps à risques épidémiques élevés, on comprend mieux pourquoi une bonne oxygénation contribue au bon fonctionnement de notre système immunitaire. Malgré les consignes sanitaires (distanciation physique, masque et gel hydroalcoolique), il est indispensable de s’oxygéner. Trouver des solutions pour aérer son intérieur, s’aérer sur son balcon, marcher, courir, jardiner si celà vous est possible… Bouger, s’étirer, se muscler, faire un minimum d’exercice physique (les offres sur les réseaux internet sont diverses et ne manquent pas) apporte une oxygénation tissulaire indispensable.

S’oxygéner, c’est aussi mieux éliminer les toxines et donc diminuer l’exposition à l’hypoxie. Le CO2 inspiré dans les masques est une toxine.

Prévention

Si vos conditions d’oxygénation sont insuffisantes, si vous souhaitez améliorer votre oxygénation cellulaire, pensez au Bol d’Air Jacquier®.
Vous agirez ainsi de façon préventive.

Accompagnement

Pendant la maladie, des séances d’inhalation soutiendront votre traitement médical. Et après la maladie, elles vous accompagneront dans votre convalescence pour lutter contre la fatigue et retrouver votre belle énergie.


EXAMENS : PENSEZ A LA REFLEXOLOGIE !

Nous entrons dans la période des examens, le stress monte…

C’est normal ! Mais le stress évoque la plupart du temps une affection défavorable car dans notre société moderne il fait souffrir bon nombre de personnes en s’installant d’une façon insidieuse et permanente. Il est souvent qualifié de maladie chronique tant ses répercutions deviennent négatives sur la santé.

Dans le cas des périodes d’examens, c’est bien différent car le stress est passager. Cependant il peut vous plonger dans un état défavorable aux conditions d’examens. Alors transformez votre mauvais stress en bon stress !

Eh oui, le stress peut-être bénéfique. Il permet à votre corps et votre tête de préparer un défi avec force, concentration et niveau d’alerte élevé. Beaucoup d’exploits humains n’auraient jamais eu lieu sans l’élan d’une « poussée d’adrénaline ».

Le bon stress est indispensable, il nous pousse à exprimer le meilleur de nous même.

Cependant de multiples facteurs peuvent contrarier notre intention de bon stress.

Des affections diverses apparaissent alors : problèmes digestifs, sommeil, douleurs, instabilité…

LA REFLEXOLOGIE PLANTAIRE VOUS AIDE A CALMER VOTRE SYSTEME NERVEUX

Détendez-vous…

Tout d’abord, elle suscite une grande relaxation du corps. Cette décontraction entraine des effets bénéfiques sur toutes les fonctions du corps. Celles qui étaient défaillantes se régulent progressivement, et la suite du massage, pressions-compressions, va continuer de les régénérer. Votre agitation cesse, vous n’avez plus mal au ventre, votre sommeil s’améliore, une bonne énergie s’installe et vous permet une meilleure organisation dans vos révisions, potentialise votre concentration et vous permet de contrôler votre trac.

Bravo ! Vous le méritez !

Partez confiants, révisions en toute sérénité et diplômes en poche !

Ré-ouverture du cabinet

Je vous reçois de nouveau à mon cabinet à partir du mardi 12 mai.

Les conditions d’hygiène seront respectées.

Je dispenserai uniquement : les consultations de naturopathie et les séances de réflexologie plantaire

Vous n’attendrez pas en salle d’attente.

Vous porterez votre masque, moi également.

Vous n’aurez pas à toucher les poignées de portes.

Je diffuserai des huiles essentielles désinfectantes dans la pièce.

Vous vous laverez les mains en arrivant, moi également.

La distance de 1m sera respectée pendant la consultation de naturopathie .

Mes chaises, débarrassées de leurs coussins, seront désinfectées après chaque clients.

Pour une séance de réflexologie plantaire, apportez votre drap de bain et une petite serviette à poser au sol.

Vous prendrez un bain de pieds chaud décontractant aux huiles essentielles anti-infectieuses et anti-virales en début de soin.

Je vous masserai ensuite les pieds avec une onction aromatique, contenant en autres les mêmes huiles que pour le bain.

Si vous souhaitez de plus amples informations, écrivez-moi à contact@unairdesante.fr ou téléphonez-moi au 068156232


Une petite fatigue ?

Des bourgeons de romarin

La fatigue s’installe, c’est l’automne. Pensez d’abord à un petit nettoyage interne pour vous régénérer : les bourgeons de romarin pourraient vous accompagner. Pendant trois semaines prenez huit gouttes par jours en dehors des repas.

Une cure de raisin ou de pommes pourrait optimiser les bourgeons de romarin grâce à leurs vitamines, minéraux et antioxydants : soit en monodiète soit aux colations. Sauf pour les personnes en hyperglycémie. Prenez conseils auprès de votre naturopathe.

Pour aborder l’hiver en forme !

Quel goûter pour les enfants ?

Le goûter est une collation que l’on prend entre le repas du midi et celui du soir, à ne pas confondre avec le grignotage. Il a pour but d’apporter de l’énergie nécessaire à l’organisme pour pouvoir tenir jusqu’au dîner. Les enfants et les adolescents en ont particulièrement besoin car les journées peuvent avoir un rythme très soutenu : concentration, apprentissage des cours, devoirs le soir, activités extrascolaires…De plus l’organisme est en pleine croissance. Un goûter réussi ne doit pas couper l’appétit au dîner.

Habitudes

Souvent les enfants et les adolescents sont tentés de manger des gâteaux, viennoiseries, du chocolat, boire des boissons sucrées, des laitages… C’est vrai que c’est tentant, facile, et c’est entré un peu dans les habitudes. Mais un goûter de ce type favorise un pic de glycémie qui provoque l’effet contraire de celui recherché. Un pic de glycémie fatigue, ramollit l’organisme alors que les jeunes ont besoin du contraire.

Apport d’énergie

Alors gardons ces petites tentations pour les week-end par exemple. En semaine il est préférable d’opter pour des aliments nutritifs, riches en vitamines et minéraux.  Vous devinez bien que les fruits frais, yaourt végétal avec des graines (tournesol, courges…) ou des fruits secs (amandes, noix du Brésil, noix, noisettes, raisins secs, dattes, figues séchées…) apporteront tout ce dont le corps a besoin pour optimiser la suite de la journée. Les enfants peuvent aussi alterner avec une tranche de pain complet au levain naturel avec un peu de beurre frais et un peu de chocolat noir. Avoir à l’esprit que le goûter doit être composé de petites quantités pour garder de l’appétit au dîner.

Et surtout, plaisir !

Moment de découverte

Le goûter est le moment idéal pour éduquer le palais des enfants, et ainsi instaurer un équilibre alimentaire sain. C’est aussi le moment de donner de bonnes habitudes.

Le goûter, reste un moment de plaisir. Alors parfois, s’il faut changer les habitudes, il est peut-être nécessaire de rechercher avec l’enfant ce qui lui fait plaisir, et en même temps ce qui est bon pour sa vitalité et sa santé.


Le smoothie de l’été !

Pastèque,citron vert, menthe

3 kg de pastèque , 3 citrons verts, 150 gr de sucre complet, 8 baies de la passion, 1 bouchon de rhum, feuilles de menthe

Frais, parfumé, diététique

3 kg de pastèque, 3 citrons verts, 150 gr de sucre complet, 8 baies de la passion, 1 bouchon de rhum, feuilles de menthe

Pelez, épinez et coupez en morceaux la pastèque. Passez les morceaux au blender avec le sucre. Ajoutez un peu d’eau si le jus vous semble trop épais. Réservez dans un grand récipient. Ajoutez le rhum. Coupez les citrons en petits quartiers et les piler avec les feuilles de menthe. Pilez les baies de la passion au pilon. Les ajouter aux citrons verts et à la menthe. Remplissez de ce mélange des boules infusion. Immergez-les dans le récipient de pastèque et laissez infuser au réfrigérateur au moins 2 heures. Dégustez frais !

JUS FRAIS

Consommer des jus frais de fruits et de légumes crus a trois intérêts en naturopathie :


Offrez-vous chaque jour un verre de vitalité 100%
  • quantitatif : 3 à 5 fois plus de fruits et de légumes que dans une assiette de crudités. Seulement dans un verre !
  • qualitatif : vous récupérez l’intégralité de leurs nutriments ; vitamines, minéraux et enzymes. Car à la cuisson, ces nutriments sont en grande partie détruits sauf si vous choisissez la cuisson courte à basse température. Et vous n’avez pas les fibres à digérer.
  • Plus de variétés. Auriez-vous l’idée de consommer ces légumes crus : panais, céleri rave, épinards, fenouil… ? Ils regorgent de propriétés nutritionnelles et sont également très alcalinisants .

PROPORTIONS

Je conseille 1/3 fruits et 2/3 légumes. Ainsi la charge acide de certains fruits et les sucres sont diminués.

BIENFAITS

Digestion rapide, exclusion des fibres : intérêts pour les personnes ayant un intestin fragile et, en hiver où le cru réclame plus d’énergie pour digérer. Bien sûr il est préférable de les choisir de qualité et biologique.

CHOIX DE L’APPAREIL

La centrifugeuse est un appareil courant. L’idéal est l’extracteur de jus qui broie doucement les végétaux, sans les chauffer et qui produit une extraction maximale.  Son prix est cependant plus élevé que la centrifugeuse. Une idée cadeau peut-être !…

QUELQUES RECETTES, de Valérie Cupillard

Printemps

Détox : 3 carottes, 4 feuilles d’épinard, 3 rondelles de radis noir, 1 morceau de céleri branche, quelques gouttes de citron

Fenouil chlorophylle : 4 carottes, 1 bulbe de fenouil, 1 cuil à soupe d’herbe d’orge

Indien : 4 carottes, 4 feuilles d’épinard, 1 noisette de curcuma frais, jus de coco

Eté

2 carottes, même volume en céleri branche, citron

1 concombre, 2 rondelles de courgette, hydrolat bio de menthe

4 tomates, 2 carottes, 2 branches de persil, curcuma en poudre, huile de sésame

Automne

Même volume de pommes et de fenouil

2 pommes, 2 carottes, 1 petite betterave crue, 1 noisette de gingembre

Hiver

tonique rouge à la spiruline : 3 carottes, 2 feuilles de chou rouge, 1 petite betterave crue, 1 cuillère à café de spiruline en poudre, 1 cuillère à soupe d’huile de noix

2 carottes, 2 pommes, hydrolat de cannelle (1 cuillère à café par verre de jus)

DEUX LIVRES

Votre Santé par les jus frais de légumes et de fruits, Docteur Norman Walker – Ed. Différentes diffusion

Jus de vie et boissons haute vitalité, Jacques-Pascal Cusin; Ed. Sully

PRINTEMPS,DETOX ET NATUROPATHIE

Oxygéner, assainir, purifier: c’est le temps de la DETOX ! Ressentez-vous ce besoin ? Relancez cette nouvelle énergie après le repos hivernal.

LE FOIE : L’ORGANE A CHOYER

C’est le grand épurateur. Dans la médecine traditionnelle chinoise, il est l’Organe du printemps, avec la vésicule biliaire.

Sur le plan physiologique

Le foie est l’organe le plus volumineux de l’organisme, le plus lourd et le plus vascularisé. Avec ses 1,5kg, c’est lui qui assure le plus grand nombre de fonctions : stockage, synthétisation, dégradation, élimination… en physiologie ces fonctions se nomment métabolisme.

De part son importante vascularisation, il a un rôle majeur dans l’épuration du sang en filtrant les toxines (issues du métabolisme) et les toxiques (issus de l’environnement). Il est le seul organe capable de capturer des déchets comme : molécules chimiques, bactéries, virus, parasites, cellules mortes, cellules cancéreuses. Ces déchets sont conduits par la bile jusqu’aux intestins pour être éliminés, d’autres sont pris en charge par les autres émonctoires : reins, poumons et peau.

Et la vésicule biliaire ? Elle gère la bile : elle stocke la production envoyée par le foie et  vide son stock chargée de toxines et toxiques dans l’intestin grêle. La bile participera à la digestion des graisses . Quand aux déchets, ils poursuivent leur route jusqu’au colon pour être évacués par les fèces.

La détoxication hépato-biliaire permet de soulager le foie et de l’aider dans ses multiples fonctions.

Sur le plan psycho-émotionnel

Pour la médecine traditionnelle chinoise le foie est le chef d’orchestre des émotions. Son fonctionnement harmonieux avec la vésicule biliaire facilite l’équilibre émotionnel, aide à faire le tri dans nos idées, évite les débordements inutiles et encourage une certaine clairvoyance.

LES CONSEILS DE VOTRE NATUROPATHE 

1 – ASSECHEZ LES SOURCES DE SURCHARGES ALIMENTAIRES

  • adoptez une alimentation hypotoxique (80% végétale et 20% animale), supprimez les viandes grasses, réduisez les laitages, les féculents, les sucres et les produits transformés
  • pratiquez des monodiètes, jeûnes intermittents, régime dissocié ; je vous aide à choisir la diète qui vous convient le mieux et comment la pratiquer.
  • Favorisez les bons acides gras : petits poissons (sardines, maquereaux, anchois), huiles de colza, chanvre, cameline, lin…
  • consommez régulièrement : carottes, épinards, asperges, citrons, oignons, radis noirs, avocats, papaye, pissenlits, artichauts.

2  –  STIMULEZ LES VOIES D’ELIMINATION

Aider votre foie et votre vésicule biliaire, mais aussi vos intestins, vos reins, vos poumons et votre peau. En plus de votre mode alimentaire détox, il est indispensable de stimuler ces portes de sortie pour évacuer les déchets accumulés.

  • hydratation
  • exercices physiques en extérieur
  • respiration, oxygénation, Bol d’Air Jacquier ®
  • plantes : elles sont nombreuses, les choisir en fonction de vos besoins. Voici quelques incontournables : curcuma, artichaut, radis noir, chardon marie, pissenlit
  • cure de sève de bouleau fraîche
  • Réflexologie plantaire, intestinale
  • Sauna finlandais, sauna à infra-rouges longs, hammam

EXERCICE D’AUTOSTIMULATION DU FOIE

Debout ou assis sur une chaise, fermer les poings, pouces à l’intérieur. Les poser sur le bas du ventre, au niveau des crêtes iliaques. Inspirer en montant  doucement sur l’abdomen, jusqu’au-dessous des côtes, poings rapprochés en veillant à ne pas monter les épaules en même temps. Expirer en redescendant. Pratiquer cet aller-retour 8 fois. Puis rester au niveau des côtes, ouvrir les mains, doigts sous les côtes et respirer tranquilement en sentant la chaleur des mains sur le foie (à droite) et l’estomac-rate (à gauche).

3 –  « LIBEREZ LE PETIT VELO DANS LA TETE »

Plus spécifiquement, il s’agit d’une partie du cerveau, le diencéphale qui contrôle l’homéostasie, les émonctoires. Redonnez-lui de l’espace par rapport au cérébral trop envahissant.

Pratiquez : yoga, QiGong, relaxation, méditation, sophrologie

BIEN ETRE, VITALITE ET PREVENTION SANTE INCONTOURNABLE !